titre1.gif (9516 octets)

 Home


Qu'est-ce qu'AbyssiRaid 98

 

logocouleur.jpg (19804 octets)AbyssiRaid 98 est le résultat d'un rêve d'évasion et de grands espaces en Afrique. C'est la découverte d'une partie de l'Ethiopie parcourue à VTT, en une dizaine d'étapes journalières, par un groupe de 7 personnes, accompagnées par un véhicule d'assistance et logeant dans de petits hôtels locaux.

Il y a plusieurs années que l'idée de faire du VTT dans un endroit inhabituel me tentait. Pourquoi ne pas aller là où le vélo tout terrain est inconnu, dans un pays peu couru des touristes, afin d'y découvrir sa population, ses paysages, ses cultures,… ? Et en même temps participer à une aventure humaine, vivre en groupe dans un environnement parfois difficile et transpirer et sortir ses tripes ailleurs que sur les pistes des Alpes.

 

Pourquoi l'Ethiopie

Ayant déjà fait un voyage en Afrique francophone il y a quelques années et vécu deux ans aux Seychelles, j'étais tenté de mettre sur pied une expédition en Afrique qui reste un continent fascinant et attirant, malgré les difficultés économiques, les conflits ethniques et les régimes politiques instables.

Il y a trois ans un déclic a eu lieu : une belle-soeur éthiopienne a commencé de nous parler de sa patrie avec un enthousiasme communicatif. Etudiant peu à peu ce pays fascinant au travers d'ouvrages de référence et de récits de voyageurs, j'ai découvert que l'Ethiopie tient une place particulière parmi les quelques destinations africaines relativement sûres et peu touchées par le tourisme. Longtemps isolé du monde puis soumis à un régime dictatorial, l'ancien empire du Négus s'ouvre lentement à la réalité d'aujourd'hui. La découverte et l'aventure authentiques devaient être à la portée de celui qui ne ménagerait pas sa peine pour aller au-devant d'une population fière et extrêmement chaleureuse. Et comme l'écrit très justement Marc de Gouvenain dans son superbe livre "Retour en Ethiopie" :

"Sa plus grand richesse est dans la variété des peuples qui la composent, des paysages qui s'étendent de la jungle au désert en passant par la haute montagne. Tous les cent kilomètres c'est un nouveau milieu, des habitations différentes, une population nouvelle, d'autres plantes, d'autres oiseaux, des paysages de ceux devant lesquels on voudrait s'installer ermite, ou plutôt : faire venir tous ceux qu'on aime."

D'où notre raid et sa naration en différentes pages.

La préparation du raid

Une fois la destination déterminée, une première épure de projet a été rédigée et présentée aux membres de la section VTT de l'ASPTT de Neuchâtel, en Suisse. C'était en février 1997. Plusieurs personnes ont tout de suite été enthousiasmées par l'idée de pédaler dans une contrée sortant de l'ordinaire. Et en plus quelle belle récompense que d'arriver au bout d'un raid que l'on a soi-même organisé du début à la fin.

Très vite un logo a été dessiné par Paul Barfoot de l'entreprise de graphisme Barfoot & Thompson à Londres. Les tâches d'organisation ont été réparties entre les 6 futurs participants qui se sont donnés 20 mois pour tout mettre sur pied en partant de l'étude de départ. D'où un important travail de préparation.

A noter que nous avons trouvé plusieurs parrainages :

michelin.jpg (5737 octets)

  • Michelin Suisse SA offre de super pneus Wildgripper Rock à tous les participants

ascps.jpg (3705 octets)

  • L’Association Sport et Culture Poste et Swisscom, section Neuchâtel, nous fournit maillots et cuissards

M. Rico Noirjean, Bressaucourt

  • Participation financière

M. Pierre Kaltenrieder, La Neuveville

  • Participation financière

Paul Barfoot, Old Windsor (GB)

  • Dessin du logo d'AbyssiRaid

Tous nos amis

  • Leur participation en achetant un des t-shirts confectionnés pour l'occasion

 

Les choix définitifs

trajetprevu.jpg (25645 octets)En début d’automne 98 les choix définitifs sont faits :

Daniel Voisard

biker
Serge Bourquin biker
Claude Forchelet biker
Patricia Voisard accompagnante
Marylise Schmid accompagnante
Muna Roth accompagnante, seule Ethiopienne du groupe

 

Les dernières semaines avant le voyage

bonhomme2.jpg (5372 octets)Maintenant que tout est en route, il s’agit de se préparer le mieux possible en cette fin d’automne et de commencer les préparatifs de départ. Les visas sont obtenus très facilement auprès du Consulat Général d’Ethiopie à Genève. Les six participants vont ensuite se faire généreusement piquer chez un médecin tropicaliste qui nous prodigue de précieux conseils sur l’hygiène et les précautions à prendre en milieu tropical africain.

Toute l’équipe, y compris les amis qui ont dû renoncer au dernier moment (pour des motifs de santé ou personnels), se réunit plusieurs fois entre août et novembre, avec épouses et enfants. C’est l’occasion de mieux se connaître et de fraterniser autour de gargantuesques repas en commun (fondues, raclettes, pasta parties,…) dignement arrosés de boissons roboratives et riches en éléments vitaux ! Nous faisons chaque fois une sortie d’environ 40 km organisée à tour de rôle par l’un des membres du groupe, dans des conditions parfois difficiles, et toujours dans une zone du Jura suisse entre Neuchâtel et Bienne. Les montées sont rudes et les descentes techniques pour ceux qui connaissent la région. La dernière réunion est particulièrement émouvante entre ceux qui partent et ceux qui doivent rester et se contenter de rêver.

AbyssiRaid en détails

Tout le récit du raid est partagé en pages qui donnent une vision plus détaillée de ce que nous avons vécu pendant ces deux ou trois semaines en Ethiopie. Vous trouverez donc les chapitres suivants, avec un récit très proche du livre de bord que j’ai tenu tout au long d’AbyssiRaid :

Le voyage     qui raconte notre départ de Genève, notre escale à Francfort et le long vol jusqu’à Addis en faisant escale au Caire.

Les premiers jours à Addis Abeba    où nous débarquons un samedi matin à 7h00 et où nous passons trois jours à découvrir la ville colorée et les premiers us et coutumes dans la famille de ma belle-soeur Muna. Nous y ferons également les dernières démarches difficiles pour le vol sur Arba Minch.

Une découverte d’Addis     grâce à nos amis éthiopiens qui nous font visiter des lieux insolites que les rares touristes ne voient jamais.

Les collines d’Entoto      qui dominent la ville d’Addis à 3'000 m d’altitude et où nous allons rôder nos organismes et nos montures.

Le vol sur Arba Minch      en survolant une bonne partie de la région que nous allons remonter à VTT d’ici quelques jours.

La 1ère étape     qui va nous mener d’Arba Minch à 1'200 m jusqu’à Chencha, village de montagne à 3'000 m, en traversant tout les niveaux de végétation du sud de l’Ethiopie, et avec une grosse surprise à l’arrivée.

La 2ème étape      d’Arba Minch à Sodo, sur une route en bonne partie asphaltée, pour 100 km prévus initialement en 2 jours !

La 3ème étape      jusqu’à Shashemene, 130 km pour traverser une grande partie de la Vallée du Rift, cette cassure de l’écorce terrestre due à la poussée des plaques tectoniques.

La 4ème étape     nous ménera jusqu’à Ziway et son lac aux nombreux oiseaux où nous resterons un jour de plus que prévu.

La 5ème étape      débutera en véhicule 4x4 et se déroulera ensuite sur une piste caillouteuse et poussiéreuse jusqu’à Tiya où nous visiterons un site de stèles érigées au 12ème siècle et où nous ferons un de nos repas éthiopiens les plus mémorables.

La 6ème étape      groupera les étapes de deux jours pour nous mener de Tiya jusqu’à Addis Abeba et son hôtel bien confortable en 90 km de piste très dure et cassante.

La fin du séjour      pour trois des participants qui repartent en Suisse trois jours après le retour à Addis et pour Daniel et Patricia qui restent encore une semaine.

La visite du Centre du CICR      pour la gestion du programme mondial de prothèses, basé à Addis Abeba, et qui va soulever notre émotion.

 

Conclusion

Le bilan d'AbyssiRaid est extrêmement positif. Toutes nos attentes du départ ont été atteintes et souvent dépassées :

En bref une fantastique expérience que tous les participants à AbyssiRaid et les amis qui n'ont pas pu venir vont rééditer d'ici quelques années. C'est promis nous repartirons tous ensembles.

Que tous ceux qui auraient des questions sur AbyssiRaid, sur l'Ethiopie ou plus généralement sur la préparation d'un raid comme nous l'avons fait n'hésitent pas à me contacter, je suis prêt à mettre ma documentation et ma modeste expérience à disposition de tous les passionnés de VTT et de voyages.


email

info@farenjtours.ch

 

fleche.gif (1078 octets)

© Daniel Voisard - 2.99